Adoptions Colleys Passion

Adoptions Colleys Passion

Aide aux placements des colleys/smooths/shetlands/ en Refuges/SPA/Assos, & forum convivial de toutes discussions et de passionnés
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Colley autre à savoir

Aller en bas 
AuteurMessage
Micka
Colley bien chez lui
Colley bien chez lui
avatar

Féminin
Sagittaire Nombre de messages : 1607
Date de naissance : 13/12/1951
Age : 66
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Le Colley autre à savoir   Jeu 2 Oct - 22:25

Le Colley - Écrit par J.Ortega

Le Collie
Une fourrure opulente, une allure pleine de noblesse, des yeux en amande.

Cet élégant est sans doute le plus princier des chiens de berger, il est racé jusqu’au bout des ongles contrairement à son cousin le Border-Collie qui est demeuré dans les fermes et autour des troupeaux.

Il est sans doute issu de croisements avec les chiens des différentes peuplades qui ont visitées la Grande-Bretagne. On dit que son nom viendrait du nom des moutons qu’il avait conduit (“ coal ” : à face noire). William Shakespeare parlera du Colley-dog. Le Docteur Caïus qui fera la première classification canine en Angleterre en 1570 pour la reine Elisabeth 1ere le décrira comme chien “ utilisé pour rentrer, conduire, rassembler ou isoler les moutons ” précisant, à la différence des chiens bergers des autres pays “ qu’il suit les moutons au lieu de les précéder ”.
En 1790 Bewick dira l’utilité d’un “ chien de troupeau écossais ” dans le nord de l’Angleterre et l’Ecosse. En 1800 la “ Cynographia britannica ” nous montre une gravure représentant trois variétés de Colleys : à poil long, noir et blanc, noir. Le type originel devait plutôt être à poil court comme le “ smooth collie ” resté longtemps le chien d’utilisation par excellence pour la conduite des bovins et des ovins. Il ne sera différencié du Colley à poil long qu’en 1870.

En fait c’est surtout grâce à la reine d’Angleterre Victoria que le spécimen à poil long reçut la consécration, dès lors qu’elle le prit sous sa protection en 1860 en revenant d’Ecosse.
En 1867 le berger écossais est admis dans le Stud Book qui deviendra officiel avec la création de la cynophilie anglaise en 1873. Dès 1880, le Colley est le chien à la mode et il va se vendre à des prix exorbitants comme “ Wishaw Chinker ” acheté par un amateur des Etats-Unis pour la somme de 10.000 dollars.

C’est l’année où il fait son entrée en Europe, d’abord en Belgique, puis en France après 1900. Le premier club, le Colley Club Français est fondée en 1912 par la comtesse de Poix. En 1978 son nom se transforme en Club français du Berger d’Ecosse et c’est Odette Robigo qui lui donnera sa dénomination actuelle Club des amis du Colley en 1990.

Après avoir été un phénomène de mode, en particulier par les films où il était le héros comme “ Lassie chien fidèle ”, le Colley qui était au 3e rang des races les plus demandées en 1983 avec 4.772 inscriptions au LOF est en 1997 au 36e rang avec 1797 poil long (Rough Collie) et 6 poil court (Smooth Collie) inscrits au L.O.F.

Il a une psychologie très fine et ne supporte pas les brusqueries. Sa particularité, c’est d’être à l’écoute 24h sur 24 de son maître et de sa famille. Si on trouve peu de sujets nerveux et excités, on peut parler pour certains d’une grande sensibilité, à la limite de la crainte émotive. En général il est calme et patient et supporte bien les aléas stressants de la ville s’adaptant à tout en suivant son maître, pourvu que celui-ci l’ait bien préparé à l’étape chiot. Son grand avantage, c’est la sociabilité presque naturelle dont il fait preuve à l’égard des gens comme des chiens et il est très rare qu’il manifeste la moindre agressivité. Pour l’éducation on se servira de son goût du jeu qui permettra de mettre en place tous les apprentissages sans qu’il s’en aperçoive. Dans tous les cas on ne doit jamais user de brutalité avec lui, sinon son caractère et son tempérament “ casseront ” comme du verre.

Pour les maîtres qui veulent faire des concours de sport avec leur chien, ils ont la possibilité , de le mener avec facilité dans les épreuves de pistage, d’agility, d’obéissance. Rappelons que le Colley est sur la liste des chiens autorisés à concourir par la Fédération Cynologique Internationale.

Le maître du Colley doit être patient, calme, aimer le sport car son chien en a besoin, et surtout ne jamais négliger le bien-être psychique de son chien, en ne le voyant que sur le côté esthétique. Le Colley n’est pas qu’un très bel animal qui flatte l’orgueil de ses maîtres, il est également un chien comme un autre qui a besoin de courir, jouer, se rouler dans la boue, faire des rencontres avec des congénères.

Un dernier mot, pour prévenir les futurs acquéreurs, qu’il s’agit d’une race où la fourrure doit être régulièrement entretenue par un brossage énergique et un peignage léger.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvestre
Je me détends
Je me détends


Masculin
Bélier Nombre de messages : 76
Date de naissance : 04/04/1981
Age : 37
Localisation : beauvais
Emploi/loisirs : demandeur emploi/promenade avec mon beau colley
Humeur : optimiste
Date d'inscription : 06/09/2013

MessageSujet: le colley autre a savoir   Lun 4 Aoû - 21:29

Il declenche beaucoup de jalousie aussi!!   
il a une grace incroyable
très intuitif et suceptible!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Colley autre à savoir
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adoptions Colleys Passion :: Espace des passionnés :: Le colley d'hier, d'aujoud'hui, de demain-
Sauter vers: